« Quatuorès brassoïdès » est écrit pour deux trompettes, cor et trombone (d’autres combinaisons sont cependant possibles, avec saxhorn, tuba, etc... d’où les partitions en Sib et en Ut pour la partie de cor). Le premier mouvement, de caractère relativement sérieux (« Poważna sprawa » signifie « affaire sérieuse » en polonais), s’ouvre sur une introduction Maestoso, puis fait entendre un premier thème au trombone (et cor) survenant sur les croches nerveuses des trompettes. Les quatre instruments se passent ensuite le relais (tenues, notes isolées complétant l’harmonie, triolets de noires) dans un passage plus legato, avant de faire entendre à nouveau le caractère énergique du début. Le mouvement s’achève par une coda plus lente reprenant le caractère Maestoso. Le second mouvement, « Havanna sauce », est introduit par une rythmique percussive (frappes du pied au sol et de la paume de la main sur l’embouchure) qui laisse progressivement la place au son « habituel » des instruments : une ligne de basse et un enchaînement harmonique inspirés des musiques cubaines (d’abord en 3/4 puis en 4/4 ) traverse quasiment toute la pièce, avant de laisser place à un final festif basé sur des rythmes complémentaires et syncopés.